Hi, How Can We Help You?

Category Archives: Actualités

juin 11, 2024

San Juan

Notre partenaire équatorien, San Juan de Jerusalen, a reçu la télévision nationale pour célébrer, le 1er juin, la journée des enfants équatoriens. Une occasion de présenter au grand public leur association et les activités réalisées auprès des enfants à besoins spécifiques et de sensibiliser au droit à l’éducation pour tous.

INEPE

Notre partenaire INEPE, en collaboration avec plusieurs autres organisations et réseaux de protection de l’enfance, a rédigé un rapport intitulé : « Il n’y a rien à célébrer lors de la Journée de l’enfance » – Un rapport alternatif sur le respect par l’Équateur de la Convention relative aux droits de l’enfant et de l’adolescent 2024Ce rapport retrace les échanges avec 560 enfants et adolescents de 4 à 17 ans. Une occasion pour eux de s’exprimer sur la situation des enfants et des adolescents et sur les recommandations adressées à l’État équatorien pour garantir leurs droits (disponible en espagnol) :

avril 22, 2024

Comme vous le savez déjà, PARTAGE a mené une capitalisation, entre septembre 2021 et février 2023, sur l’éducation à distance et a ainsi mis en lumière les initiatives novatrices déployées par les acteurs du réseau PARTAGE RISE. Parmi les expériences valorisées, une fiche outil sur la thématique des bibliothèques mobiles et la promotion de la lecture plaisir a vu le jour.

En janvier 2023, une mission de terrain de PARTAGE au Bénin a permis d’échanger sur les stratégies de soutien à la lecture mises en œuvre dans le département des Collines, zone d’intervention du partenaire RACINES et de présenter les principales recommandations issues du travail de capitalisation sur la lecture plaisir. Quelques semaines plus tard, en février 2023, RACINES assistait à la présentation de la fiche-outil et réaffirmait le souhait de renforcer son approche par l’apport technique d’une des ONG ayant une expérience reconnue sur le sujet : l’association partenaire MAEECHA, située aux Comores.

Ainsi, les bases d’une collaboration future étaient jetées. La lecture, pilier des apprentissages scolaires, est souvent dans les contextes d’intervention de nos partenaires peu ou mal maitrisée par les élèves. Améliorer la lecture chez les enfants constitue donc un enjeu majeur pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement et donner du sens aux apprentissages. C’est pourquoi, la visite d’échanges entre RACINES, notre partenaire du Bénin, auprès de l’ONG MAEECHA, basée aux Comores prenait pleinement son sens.

Après quelques mois de préparation – organisation logistique et préparation du programme de visites – une délégation de deux représentants de l’ONG RACINES, Monsieur Tobias GBAGUIDI, Responsable de l’Unité Programme et Monsieur Vital AMOUSSOU, Assistant Education Fondamentale et Alternatives Educatives, s’est rendue en novembre 2023 pendant 5 jours dans la région du Nyumakele, zone d’intervention de MAEECHA aux Comores. Au cours de cette visite, les échanges ont été riches et fructueux. Tobias et Vital ont eu l’opportunité d’explorer en profondeur les initiatives mises en œuvre par MAEECHA en matière de promotion de la lecture plaisir et appréhendé le fonctionnement du bibliobus et des animations dans les C2L (Centre de Lecture et de Loisirs). Cette rencontre aura permis aux deux organisations de partager leurs expériences, leurs succès et les défis auxquels chaque structure est confrontée dans leurs contextes respectifs.

À leur retour, la délégation béninoise et les hôtes comoriens ont produit une fiche d’évaluation de la visite. Parmi les principales leçons apprises, RACINES a noté l’importance d’impliquer les jeunes dans les animations lecture, l’intérêt de mobiliser davantage d’outils pour attirer les enfants vers les séances d’animation, l’importance de documenter et d’outiller chaque étape d’une animation de lecture pour une meilleure appropriation par les acteurs du terrain.

Cette visite entre deux de nos partenaires témoigne de l’importance de la collaboration au sein du réseau PARTAGE RISE. Elle illustre également la capacité de nos partenaires à s’inspirer mutuellement et à créer des synergies pour renforcer leur impact. Au-delà des frontières géographiques, ces rencontres témoignent de l’engagement commun en faveur de l’éducation pour toutes et tous.

Une restitution de cette visite d’échanges et de ses apprentissages vous sera proposée prochainement !

Ressource : @Distance : Les Enjeux Pédagogiques

avril 12, 2024

En ce 12 avril, journée internationale des enfants en situation de rue, PARTAGE Rise souhaite mettre en avant deux de ses membres qui agissent sans relâche pour venir en aide aux enfants et aux jeunes en situation de rue.

Actions de KEOOGO au Burkina Faso auprès des enfants en situation de rue

Deux jeunes garçons rencontrés au cours d'une maraude par les équipes de KEOOGOLes parcours des enfants et des jeunes qui se retrouvent en situation de rue à Ouagadougou sont divers. Les raisons qui entraînent leur mise à la rue peuvent être d’ordre économique, des familles en situation difficile peuvent pousser leurs enfants à chercher un revenu, ou bien d’ordre socio-culturel, des enfants mendiants, les « talibés », qui demandent l’aumône pour le compte de marabouts peu scrupuleux, des jeunes filles victimes de mariages forcés ou de violences basées sur le genre. À ces facteurs, s’ajoute un contexte politique et social qui se dégrade dans le pays, l’insécurité et les violences dans le nord poussant certains enfants et jeunes à fuir vers Ouagadougou en quête d’un espace sûr.

Pour de nombreux Burkinabè, ces enfants et jeunes marginalisés suscitent la peur et la méfiance. Ils sont souvent perçus comme des perturbateurs sans que l’on ne réalise pleinement que leurs droits sont bafoués. Il est donc essentiel de changer le regard de la société, tant au niveau des populations que des décideurs politiques, sur ces enfants et jeunes en situation de grande vulnérabilité.

Fondée en 2004 par trois anciens salariés de Médecins Sans Frontières, KEOOGO accompagne et oriente ces enfants et ces jeunes exclus du système de prise en charge afin de leur offrir une chance de quitter définitivement la rue et de se construire un avenir meilleur.

En allant à la rencontre des enfants et des jeunes plutôt que d’attendre qu’ils se tournent vers l’association, KEOOGO adopte une approche proactive. Ils organisent des maraudes, de jour comme de nuit, s’appuyant sur des pairs éducateurs, anciens jeunes en situation de rue réinsérés, qui connaissent bien le milieu et peuvent établir une relation de confiance avec eux. Une fois cette relation établie, KEOOGO propose un ensemble de modules pour leur permettre d’être acteurs et au cœur des décisions qui les concernent. Chaque enfant détermine avec l’équipe sur le terrain ses propres objectifs de réinsertion, et ensemble, ils élaborent un plan pour atteindre la stabilité et l’autonomie souhaitées. L’association ne travaille pas pour les enfants et les jeunes, mais bien avec eux.

Ressource à disposition :

Accompagner les enfants et les jeunes en situation de rue

Actions de VOICE OF CHILDREN (VOC) au Népal pour la protection de l’enfance

Groupe d'enfants pris en charge dans le centre d'accueil de Voice of ChildrenDepuis sa création en 2000, l’organisation joue un rôle essentiel auprès des enfants et des jeunes vivant en situation de rue. En offrant des centres d’accueil temporaires, VOC leur assure un refuge sécurisé où ils bénéficient de soins médicaux, de soutien psychologique et d’une éducation de base. En collaboration avec les autorités locales, les familles, les écoles et les communautés, VOC sensibilise, prévient et intervient dans les cas de violence à l’égard des enfants et des jeunes. Des services de soutien et de réhabilitation sont également proposés aux enfants et jeunes victimes d’abus et de négligence.

VOC s’appuie sur sa Charte de Protection de l’Enfance pour orienter ses actions et garantir la sécurité de chaque enfant et jeune participant à ses programmes. Un système d’alerte efficace est mis en place, comprenant une boîte à messages leur permettant de signaler confidentiellement les abus, les violations de leurs droits ou les situations dangereuses. Ces messages sont lus par une personne formée externe au centre, en présence du président élu du Comité des enfants.

VOC sensibilise les enfants et les jeunes à leurs droits et leur enseigne ce qui est acceptable et inacceptable en termes de comportement et de traitement. L’association les encourage à développer des compétences d’autoprotection, à identifier les situations dangereuses, à établir ses limites personnelles et à demander de l’aide en cas de besoin. La participation des enfants et des jeunes à la prise de décision passe par leur contribution à la conception des activités, à l’identification des problèmes et à la recherche de solutions adaptées à leur réalité. VOC favorise également la création de réseaux de soutien entre pairs parmi les anciens bénéficiaires des centres, renforçant ainsi leur résilience face aux défis rencontrés.

Au fil des années, VOC est devenue un acteur majeur dans la protection de l’enfance au Népal. Grâce à son expertise auprès des enfants et des jeunes en situation de rue et à ses programmes de sensibilisation, de prévention, de réhabilitation et de plaidoyer, l’association lutte contre l’exploitation et les abus, contribuant ainsi à forger un avenir prometteur pour chaque enfant et jeune au Népal.

Le travail de KEOOGO et de VOC est essentiel pour sensibiliser les communautés et plaider en faveur de la réintégration des enfants dans la société. En tant que membres de PARTAGE Rise, leur engagement démontre notre volonté commune de garantir un avenir meilleur à tous les enfants en situation de vulnérabilité.

avril 9, 2024

ADEMA, notre partenaire haïtien, déploie un programme d’appui aux écoles publiques dans le Bas Nord-Ouest.

À travers ce projet, l’objectif est de renforcer les capacités des acteurs locaux et ainsi contribuer à l’amélioration de l’accès à une éducation fondamentale de qualité.

Dans cette optique, une formation a été proposée aux directeurs et directrices d’établissements scolaires. Cette initiative vise à les accompagner dans leur rôle pédagogique et à améliorer le suivi des enseignants qu’ils supervisent.

Pour mettre en avant l’importance du rôle des encadrants pédagogiques et partager les bonnes pratiques au sein du réseau PARTAGE RISE, ADEMA a présenté sa démarche de capitalisation aux partenaires francophones le mardi 19 mars 2024. Cette présentation incluait les enseignements tirés de la fiche technique portant sur « les supervisions pédagogiques des directeur.ices d’école, levier important de la qualité de l’enseignement ».

>> Voir la ressource

mars 1, 2024

Du 26 au 28 février, PARTAGE et trois de ses partenaires se sont retrouvés à Compiègne pour réfléchir ensemble à l’élaboration d’un projet commun intitulé « Cantines des Écoles du Monde ».

Il s’agissait de définir les enjeux conjoints et les activités à mettre en œuvre ensemble pour favoriser la rétention des élèves dans les écoles, l’accès à une meilleure alimentation, tout en développant les partenariats avec les différents acteurs éducatifs des zones d’intervention : équipes pédagogiques, parents d’élèves, communautés locales et préparateurs.trices des cantines.

Post-it de l'atelier de travail autour du projet "Cantines des Écoles du Monde"
Youssouf Dainane et Nasser Assoumani, de l’ONG MAEECHA aux Comores, Arsène Adiffon et Tobias Gbaguidi de l’ONG RACINES du Bénin, Dina Raouf et Hanaa Kaldas de l’association AHEED d’Égypte nous ont donc rejoints pour présenter ce qu’ils mettent déjà en œuvre dans les écoles et pour les cantines. De nombreux sujets, tous aussi pertinents les uns que les autres, ont été abordés : Comment permettre l’engagement de tous pour une meilleure alimentation et une éducation de qualité ? Comment prendre en compte les réalités économiques et la vulnérabilité des enfants et des familles ? Comment œuvrer à une meilleure prise en charge des cantines par les communautés et les autorités ? Comment construire ensemble un projet qui permettra à des milliers d’enfants de mieux grandir et de nous renforcer collectivement ?

De ce « brainstorming géant » jaillissent de nombreuses pistes et surtout une incroyable énergie pour œuvrer à notre échelle à un meilleur bien-être des enfants. Merci à nos invités pour leur motivation et leur contribution toujours aussi riche au service des Droits de l’Enfant.

novembre 20, 2023

Plusieurs enfants bénéficiaires nous ont envoyé des vidéos pour célébrer le 34ème anniversaire de la signature de la Convention internationale des Droits de l’Enfant. Ces enfants et ces jeunes partagent leurs visions sur les droits qui leur sont inhérents.

À travers ces vidéos inspirantes, les enfants nous invitent à voir le monde à travers leurs yeux, à comprendre leurs expériences et à reconnaître l’importance cruciale des Droits de l’Enfant.

Chaque vidéo est une fenêtre ouverte, offrant des réflexions sincères sur des thèmes tels que l’éducation, la santé, l’alimentation, la protection et la participation. Ces ambassadeurs d’espoir expriment leurs aspirations, leurs rêves et mettent en lumière les défis auxquels ils font face au quotidien.

Leurs propos sur les Droits de l’Enfant transcendent les barrières linguistiques et culturelles, unifiant les voix de ces jeunes en une symphonie pour un avenir plus juste et équitable.

En partageant ces vidéos, PARTAGE souhaite amplifier la voix de ces enfants, transformant leurs messages en une puissante force de sensibilisation en cette journée du 20 novembre, dont la célébration permet de rappeler l’importance cruciale de garantir les droits de chaque enfant partout dans le monde.

Cette vidéo parle du droit à la non-discrimination avec des enfants et des jeunes d’Haïti, du Liban, de Mayotte, d’Équateur, de Madagascar et de l’Union des Comores :

Cette vidéo parle du droit à la participation avec des enfants et des jeunes d’Égypte, du Népal, d’Équateur et du Cambodge :

Cette vidéo parle du droit à la vie et à la survie avec des enfants et des jeunes du Burkina Faso, d’Inde, du Honduras, du Népal, de Thaïlande et du Liban :

Et enfin, cette vidéo parle du droit au bien-être avec des enfants et des jeunes de Madagascar, de Roumanie, du Brésil, du Thaïlande et du Bénin.

Témoignage de Yolaine Guérif, directrice générale de PARTAGE

« En ce jour anniversaire des droits de l’enfant, nous sommes nombreux à vouloir crier au monde que tous les enfants devraient avoir le droit de vivre en paix, de grandir protégés et de jouer librement.

Environ 45 millions d’enfants sont déplacés par les conflits dans le monde, 244 millions ne vont pas à l’école et 1 enfant sur 3 dans le monde ne grandit pas normalement à cause de la malnutrition !

Cette situation, qui nous fait hurler, nous donne aussi l’énergie de nous battre sans cesse, même si de grands progrès ont été réalisés au cours des 34 dernières années. Je vous laisse écouter ces enfants qui nous témoignent en ce jour anniversaire, ils nous donnent des ailes pour construire ensemble un monde meilleur ! »

En célébrant le 20 novembre, PARTAGE et ses partenaires locaux réaffirment leur engagement quotidien en faveur des droits de tous les enfants, soulignant que chaque jour compte dans la quête d’un monde où tous les enfants peuvent grandir dans la dignité, la protection et l’espoir en l’avenir.

janvier 10, 2023

Du 24 au 26 novembre, 40 bénévoles, salariés et partenaires de PARTAGE ont participé au séminaire de lancement du projet « Enfants engagés pour les objectifs de développement durable » au Fort d’Aubervilliers. Accueillis au sein de l’association Fort Recup, ces trois jours ont été l’occasion de s’inspirer d’expériences transverses, mutualiser les compétences, s’enrichir au contact de cultures multiples et élaborer un plan d’action commun : tout l’équipement nécessaire pour prendre le large !

Embarquée d’une même intention éducative, cette équipe internationale contribuera à accompagner les enfants sur ce projet au long cours, qui relève d’enjeux variés : promotion de la santé globale, environnement, droits de l’enfant, interculturalité… Comment concourir à la construction personnelle de nos jeunes acteurs pour qu’ils développent leur esprit d’initiative, citoyen et solidaire ?

Suivant ce cap, le séminaire a eu pour vocation d’identifier les forces et faiblesses de chacun, de débattre de ses propres représentations de l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale, de découvrir au cours d’une table ronde les petits succès qui façonnent la confiance et l’envie d’agir des jeunes, ou encore de saisir les défis à relever sur le suivi et l’évaluation du projet.

Ces nombreux temps d’échange ont permis d’apprendre les fondamentaux de la posture à adopter pour faciliter l’acquisition de compétences humaines en lien avec les équipes éducatives. Entre la vie scolaire et la vie familiale, il existe des espaces d’écoute, de non jugement ; des espaces de liberté pédagogique à créer au cours de ce projet, où les jeunes pourront s’engager dans la mise en œuvre d’actions porteuses de sens, pourvu qu’on les y accompagne.

Forts de ces moments de convivialité et de qualité, nos 40 participants sont désormais prêts à lever l’ancre vers leurs territoires, éviter les icebergs en soutenant, encourageant et valorisant durant les trois années du projet environ 3 000 jeunes moussaillons qui révèleront à eux-mêmes et aux autres leur pouvoir d’humanité.

août 17, 2021
août 17, 2021
À l’occasion du 20 novembre, anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, Partage RISE lance une exposition photos ouverte aux enfants participants des 29 organisations membres du réseau et aux enfants participant aux projets des antennes locales bénévoles.

Lire Plus